Renew-eat : une machine qui transforme les déchets alimentaires en électricité, gaz et engrais liquides

Renew-eat : une machine qui transforme les déchets alimentaires en électricité, gaz et engrais liquides

Renew-eat : une machine qui transforme les déchets alimentaires en électricité, gaz et engrais liquides

La pollution est devenue l’un des plus grands fléaux menaçant la terre, notamment celle due aux déchets alimentaires. 

En Tunisie, vue qu’on se trouve face aux mêmes problèmes, on voit heureusement une génération en or agissant pour cette affaire.

3 étudiantes de business à l’MSB, entreprennent de même au profit de cette cause. Leur projet est intitulé “Renew-eat”.

Qui se cache derrière ce projet ?

Nermine Jerbi, Nour Guelmemi et Yasmine Ayari sont 3 jeunes entrepreneurs âgées de 20 ans qui poursuivent une licence en business à la “Mediterranean School of Business”. 

Nermine COO (Chief Operating Officer, Directrice de l’exploitation)

Nour CEO (Chief Executive Officer, Directrice générale) 

Yasmine CMO (Chief Marketing Officer, Directrice générale Marketing) 

Pourquoi L’environnement ? 

Ce projet vise à protéger la nature et résoudre des problèmes liés à l’environnement. 

Ces jeunes ont eu cette idée innovatrice lors de l’affaire des déchets importés d’Italie et son impact négatif sur l’environnement.

Le protéger et le maintenir sont considéré comme l’une des priorités fondamentales les plus importantes pour chaque être humain. 

Qu’est ce qui distingue cette machine ? 

Le projet s’agit d’une machine qui transforme les déchets alimentaires en électricité, gaz et engrais liquides.

Bien que cette machine soit existante dans plusieurs pays, leur concept est une première puisqu’elle combine plusieurs matières à la fois.

La machine est destinée en grande partie aux endroits qui engendrent beaucoup de déchets (food waste),  tels que les restaurants, les fastfoods, les hôtels …

En outre, elle peut être personnalisée et adaptée aux besoins de chaque individu. 

La compétition “Hult Prize” :

Elles ont participé avec ce projet à Hult Prize, une compétition annuelle qui rassemble des idées des étudiants du monde entier après les avoir mis au défi pour résoudre un problème social urgent sur des sujets tels que la sécurité alimentaire.

Elle présente la plus grande compétition estudiantine au monde pour le bien social.

Ces jeunes étudiantes de business ont réussi leur premier défi en remportant le prix de “Hult Prize” dans leur université.

Cette expérience les a beaucoup changées sur le plan personnel et professionnel, d’une part elles sont de plus en plus motivées pour continuer leur chemin vers le succès et d’autre part elles ont entamé de nouvelles connaissances professionnelles. 

Quelles sont leurs prochaines étapes ? 

Nos ambitieuses entrepreneuses sont en cours de préparation pour participer à la compétition régionale prévue dans deux mois. 

De même, elles sont en train d’approfondir leurs connaissances dans ce domaine afin de bien maîtriser et assurer le bon déroulement de leur travail à travers les recherches et la consultation des ingénieurs et des spécialistes.

Après avoir participé au “Hult Prize” régional, elles visent à atteindre le final, c’est pourquoi elles sont à la recherche des investisseurs et des incubateurs pour concrétiser leur prototype 3D en une machine et la présenter par la suite au jury de la compétition finale. 

Où se voient-elles dans 5 ans ?

Elles ont révélé que leur objectif est de commercialiser la machine, d’abord en Afrique, pour sensibiliser les gens sur l’importance de protéger l’environnement pour s’étendre après sur l’échelle mondiale.

On souhaite une bonne continuation à nos entrepreneuses, Nour Guelmami, Nermine Jerbi et Yasmine Ayari.

Il suffit d’y croire et ne jamais abandonner comme l’a dit la CEO du groupe “We will do it no matter what”.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Imprimer
Aziz Chaibi
Aziz Chaibi

La positivité est Contagieuse, partage la !

Signez la pétition contre la maltraitance animale!

Soyez le changement que vous voulez voir !

Suite à la maltraitance animale répétée qu’on voit sur nos chaînes TV, une pétition a été lancée. Pour plus d’informations visitez notre article.