Aborder un changement sainement, reprendre sa vie en main

Aborder un changement sainement, reprendre sa vie en main

Aborder un changement sainement, reprendre sa vie en main

Le changement est inévitable, il fait partie de la vie ! Des fois, il est souhaitable. Des fois, il y a une sorte de deuil à faire, une situation que l’on quitte, un nouveau départ qui nous attend et du temps à mettre pour s’habituer.

Sortir est une aventure, un saut dans l’inconnu

Il semble que notre vie soit en constante évolution. Le changement, surtout quand c’est à nous de le décider, peut être exaltant. Cependant, quand il nous est imposé, il s’avère effrayant et menaçant. Quoi qu’il en soit, le changement nous stresse parce qu’il implique une perte : une perte du familier, de notre sentiment de sécurité, de notre maîtrise du quotidien et parfois la perte de notre optimisme.

Le changement représente l’inconnu, et que l’inconnu peut faire peur ! Quand il survient, que ce soit positif ou négatif, peut être stressant et il faut se donner le temps de s’adapter. Si, après une période d’arrêt, une personne se remet à étudier, travailler, se lever tôt, cela nécessite une discipline stricte à reprendre. au milieu d’un lot de craintes. Le retraité, lui-même, a besoin d’une période d’adaptation.

Un changement négatif, comme la perte d’un emploi ou un divorce, peut entraîner chez la personne qui le vit un sentiment d’abattement, d’anxiété et de confusion. Tout ceci pour dire : vous aurez des moments de stress. Vous allez connaitre la solitude et la nostalgie. C’est tout à fait normal ! Il y a plusieurs étapes à traverser avant de s’adapter à votre nouvel environnement. IT IS OKAY TO NOT TO BE OKAY.

Le changement comme un besoin

Rien de plus naturel et de plus salutaire que de ressentir régulièrement le besoin de changer. Nous sommes des êtres vivants et la principale loi de la vie est le mouvement. Création, conservation et destruction coexistent, alternent, pour permettre à la vie de se régénérer. Être capable de changement est donc avant tout un signe de vitalité et de bonne santé psychique. A l’inverse, rester figé dans des formes de vie rigidifiées par notre inertie risque de devenir pathogène. Comme l’eau stagnante croupit, l’être humain immobile, involutif, s’atrophie et se meurt intérieurement. Être vivant, c’est par définition être changeant !

Parfois, le besoin de changement se fait ressentir de manière plus radicale, comme si nous avions besoin de prendre un nouveau départ, de renaître complètement à nous-mêmes, de changer totalement de peau. Reset ! On efface tout et on recommence sur de meilleures bases.  

Un pas vers un nouveau départ, une nouvelle création…

Prendre un nouveau départ, c’est changer en faisant preuve de résilience. Cela veut dire être capable de rebondir, de se reconstruire après un moment difficile et de prendre acte des événements marquants de manière à ne pas, ou plus, vivre dans le malheur et à se relever en adoptant une attitude positive. La personne résiliente parvient à faire face aux situations imprévisibles et à en ressortir plus forte de ces expériences, plus optimiste et confiante face à l’avenir. 

Avec la résilience, il y a une paix intérieure qui s’installe, un véritable lâcher-prise qui permet même de voir des événements douloureux plutôt comme de nouvelles opportunités, comme des occasions de grandir, d’apprendre, d’évoluer et de commencer un nouveau chapitre.

Grands changements, nouvelles habitudes ?

Pourquoi affectionnons-nous tant les nouveaux départs ? C’est fou comme nous avons l’impression qu’un changement important peut en entraîner plein d’autres ! Avec ce nouveau boulot, vous ne vous laisserez plus déborder, vous partirez à une heure correcte le soir pour avoir du temps pour vos proches et pour faire du sport.

Quand on a l’impression d’être à l’aube d’une vie nouvelle, on pourrait bien modifier en même temps mille autres petits éléments de nos quotidiens : ranger sa maison, se remettre au sport, prendre du temps pour soi, se faire de nouvelles amitiés, etc. Les nouveaux départs seraient en quelque sorte des périodes où la motivation est boostée et où il nous semble plus facile de mettre en place plein de transformations. Un premier changement nous appelle, et c’est tout le train qui se met en marche. Un gros coup de pouce, en somme, qui faciliterait la mise en mouvement !

Bref, les « nouveaux départs » peuvent être assez propices à l’instauration de nouveaux rituels. Quand on commence quelque chose de nouveau, on se sent davantage prêts à réajuster différents paramètres de sa vie. Par exemple, le début d’une nouvelle année a un effet symbolique, psychologique, qui faciliteraient la prise de nouvelles habitudes. C’est le « Fresh Start Effect ».

S’adapter au changement, bien vivre une nouvelle vie…

Notre santé globale, c’est-à-dire notre santé physique, mentale et émotionnelle, a une influence sur notre capacité d’adaptation et notre résilience pour faire face aux agents stressants.

C’est pour cela, il faut garder l’esprit ouvert. Ce n’est pas parce que vous n’avez jamais fait quelque chose que vous n’aimerez pas le faire. Il est toujours bon d’acquérir de nouvelles compétences et de faire de nouvelles expériences. Efforcez-vous d’éviter de devenir rigide, de craindre les nouveaux apprentissages et d’accepter les changements au lieu de regretter le bon vieux temps. Il est nécessaire de regarder vers l’avenir, d’investir votre énergie à trouver une façon de vous adapter au changement plutôt que d’y résister. Il faut se faire confiance et fixer son attention sur les compétences qu’on a pour atteindre nos buts : on en est capable ! Qu’il s’agisse de vous ou d’un proche, on n’a rien à perdre à se rappeler les avancées, les réussites, les pas qui sont faits.

Outre, il est indéniable que le changement peut être difficile à accepter au début, c’est la raison pour laquelle rester positif, faire preuve de souplesse et voir ce changement du bon côté peuvent faciliter la tâche. Il faut donc l’examiner sous différents angles pour y découvrir les éléments qui pourraient fonctionner à votre avantage et les nouvelles compétences à acquérir. « Le changement c’est peut-être perdre quelque chose de bon, mais c’est sans doute gagner quelque chose de mieux »

Lorsque nous comprenons que les événements difficiles font partie de la vie, nous apprivoisons plus facilement la « douleur », en gardant en tête que ces sentiments sont temporaires. Dès que nous revenons dans un « mindset » positif, nous pouvons faire preuve de reconnaissance et de résilience, pour laisser place aux changements qui nous feront évoluer et grandir.

Dans ce type de situation, il reste possible que l’adaptation se révèle beaucoup plus compliquée pour certains que pour d’autres. Rester refermé sur soi-même ne fera, en revanche, que renforcer le problème. La solution est simple : parlez-en à votre entourage ! N’hésitez pas à faire part de vos sentiments à quelqu’un qui sait vous écouter. Peu importe s’il s’agit d’un membre de votre famille ou d’un ami. Ce qui compte, c’est que vous vous sentiez mieux et que vous réussissiez à aller de l’avant !

Enfin, n’oubliez pas que rien n’est immuable. Les circonstances pourraient encore bientôt changer, vous faisant ainsi regretter d’avoir gaspillé votre énergie à vous faire du souci au sujet du changement précédent. Si vous parvenez à maintenir une attitude positive, vous préserverez ainsi toutes les possibilités qui s’offrent à vous. Vous pourriez même découvrir des avantages inattendus !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Imprimer
Maryem Ben Taoues
Maryem Ben Taoues

La positivité est Contagieuse, partage la !