Et si l’égalité garçon-fille devenait une réalité dans le milieu scolaire tunisien ?

Et si l’égalité garçon-fille devenait une réalité dans le milieu scolaire tunisien ?

Et si l’égalité garçon-fille devenait une réalité dans le milieu scolaire tunisien ?

Chaque année scolaire, de nombreuses adolescentes se retrouvent dans une situation de malaise face à un membre du cadre éducatif en raison de leurs styles vestimentaires, leurs coupes de cheveux ou même l’utilisation de produits de beauté.

Une pratique sexiste et conservatrice :

Dans cette société patriarcale, parfois excessivement conservatrice, le surveillant, le professeur ou même le directeur de l’école se permet de faire des remarques déplacées aux jeunes filles à propos de leurs apparences. Ces jeunes filles, qui ne cherchent qu’à se faire belles devant leurs amis, se voient exclues et harcelées par le cadre éducatif malgré une apparence convenable qui est en adéquation avec le cadre scolaire. N’est-ce pas une injustice ? N’est-ce pas une honte de détruire les ambitions d’une jeune adolescente et l’empêcher d’embrasser le parcours dont elle a toujours rêvé ? 

Quand est-ce que nous oserons de couper les ponts avec ces traditions conservatrices qui défavorisent nos élites du sexe féminin ? Au lieu d’en vouloir à la jeune fille, avez-vous pensé à éduquer vos élèves sur le respect de l’autre au-delà de son apparence ? Certes, dans un milieu scolaire, une tenue convenable pour tous, que ce soit fille ou garçon, est exigée, mais quel sens donneriez-vous à l’exclusion d’une jeune fille en raison de son apparence ? 

Qu’en est-il du tablier ? On l’impose parfois aux filles alors qu’on tourne les yeux quand il s’agit des garçons. C’est absurde. Le tablier est un outil luttant contre toute forme de discrimination entre les élèves et vise à ce que tout le monde soit au même pied d’estrade. Il est insensé de l’obliger sur des uns et de ne pas l’imposer sur d’autres.

Une discrimination non adéquate avec la mentalité progressiste tunisienne :

La Tunisie a toujours porté le lead au niveau de la préservation des droits de la femme. La femme tunisienne n’a cessé d’éblouir le monde par ses exploits scientifiques, littéraires, etc. Dans une société arabe mais qui se présente comme ouverte d’esprit et très influencée par un mode de vie non conservateur, c’est désolant de revenir des décennies en arrière, vers une époque sombre où les jeunes filles sont mal traitées et discriminées dans le milieu scolaire. Instaurez dans cette jeunesse et les générations à venir cette culture d’égalité et de respect d’autrui au-delà de son maquillage ou de sa coupe de cheveux. Apprenez à nos enfants à débattre des idées plutôt qu’à juger des styles vestimentaires qui sont d’ailleurs, dans la plupart des cas, respectables.

Le milieu scolaire : endroit d’illumination des esprits

Que ce soit une école, un collège, un lycée ou même une université, il est crucial de noter que l’étudiant ou l’élève vient s’illuminer, apprendre et au-dessus de tout, découvrir. Le milieu scolaire est un lieu d’échange d’idées et d’expériences où les cerveaux débattent un phénomène scientifique, un tableau artistique, un fait historique, etc. L’éducation est un processus délicat sur lequel travaillent les parents dans un environnement familial et le cadre éducatif dans le milieu scolaire. Les deux parties doivent se respecter et être en adéquation avec ce qu’on veut faire de la prochaine génération. Et nous voulons qu’elle soit libre et éduquée, mais détachée de toutes contraintes conservatrices datant des siècles de l’ignorance. Chers parents, soyez leur renfort et battez-vous pour une complémentarité entre l’éducation scolaire et l’éducation familiale.  Un dernier message pour cette jeunesse féminine tunisienne : soyez rebelles et insoumises ! 

Facebook
Twitter
LinkedIn
Imprimer
Aziz Hachana
Aziz Hachana

La positivité est Contagieuse, partage la !