La musique : un trésor culturel plein de vertu

La musique : un trésor culturel plein de vertu

La musique : un trésor culturel plein de vertu

Depuis les époques les plus reculées, la musique se célèbre et se joue dans les quatres coins du monde avec une variété aussi riche que complète. 

Cet art a survécu et s’est développé dans le monde pour une raison : sa forte expressivité et ses innombrables bienfaits. En effet, des études scientifiques et sociologiques ont démontré son évolutivité et sa grâce sur l’Homme.

Mais alors, pourquoi cet art est-il aussi populaire depuis la nuit des temps chez quasi toutes les cultures de l’histoire de l’Homme ? Et quelles sont ses vertus sur ce dernier ?

La musique : un art ancestral

La musique existe depuis la préhistoire, d’un temps si ancien qu’il est difficile de cerner les origines exactes de cet art ancestral. Ceci dit, les débuts de la musique proprement dite n’a commencé que depuis le moyen-âge en Europe avec l’apparition du solfège et une organisation plus ordonnée de matière sonore à partir de divers instruments.

De la période baroque à l’époque de l’industrialisation de la musique, cette dernière s’est enrichie à travers les décennies et a connu une multitude de genres et de styles (instrumental, classique, romantique, électronique, métal, rap, pop…) 

Un art à plusieurs vertus

La musique a plusieurs vertus sur notre santé physique et mentale et est considérée comme un trésor culturel hérité des anciennes générations.

Voici 4 raisons d’écouter plus fréquemment de la musique :

  • Un art intergénérationnel

La musique, de son empreinte culturelle, est une source de partage d’émotions et d’énergie entre les humains. Cette dernière marque souvent l’identité d’un individu ou une entité et facilite la création de communautés si ce n’est pas déjà fait. 

L’expérience que procure la musique peut être partagée par différents individus tout en renforçant les liens entre ces derniers.

  • La musique est dopaminergique

La musique stimule le système de récompense chez l’être humain. Elle agit positivement sur l’humeur de ce dernier et aide à la libération de la dopamine -molécule de plaisir.

La musique a également des effets bénéfiques sur l’humeur. En effet, toute une discipline qui est la musicothérapie est faite dans ce but bien précis.

La musique améliore la mémoire et les fonctions cognitives. La musique aide aussi à l’apprentissage. Une étude faite en 2014 a conclu que les étudiants qui chantaient en apprenant des langues étrangères étaient plus susceptibles d’apprendre plus vite.

En outre, la musique préviendrait l’apparition de maladies neurologiques graves telles que l’Alzheimer.

  • Réduire l’anxiété

La musique aiderait à diminuer le rythme cardiaque surélevé, dû à l’hypertension et au stress. Elle aiderait aussi à la diminution du cortisol : des études ont été faites sur des patients qui ont écouté de la musique et d’autres qui ne l’ont pas fait. On a remarqué des niveaux bas de cortisol chez ceux qui ont écouté de la musique. Pas mal de chirurgiens utilisent de la musique dans la salle d’opération afin de réduire l’anxiété chez les opérés.

  • La musique est sans limites

Au-delà de son aspect culturel et identitaire, la musique est un moyen d’expression très émotif et qui n’a pas de bornes ni de limites. Un art totalement dénudé qui a toujours traité et évoqué des sujets tabous et interdits dans la société.

De l’érotisme à la mort, les musiciens n’ont jamais mis de barrières à leurs œuvres ou à leurs inspirations.

En Tunisie même, les artistes ont toujours fait de l’érotisme une matière de leur musique.

Plusieurs chansons tunisiennes populaires ont des paroles explicitement érotiques telles que “aman aman yalmani” ou “Khali Badalni”, ce qui refute l’hypothèse de l’ “insolence des nouvelles générations”.

Ceci existe aussi en occident et les titres sont innombrables.

En plus de la sexualité, la musique ancienne ainsi que moderne touche un sujet très sensible depuis toujours : la mort. C’est un sujet fréquemment évoqué dans les titres classiques ou même dans un genre extrême de la musique qu’est le métal.

L’une des œuvres classiques les plus notables est la danse macabre de saint-saëns. un poème orchestral qui dessine la mort et le monde de l’au-delà sans aucun scrupule.

Des groupes de metal ont aussi pour thème principal la mort tel que Black Sabbath, macabre ou cannibal corpse.

Conclusion

La musique célèbre un art universelle qui s’enrichit avec l’évolution du monde depuis son existence. Un art ancestral qui unit l’humanité et qui attendrit la vie.

Espérons que cet art aussi fascinant que divertissant se développe un peu plus chez la jeunesse tunisienne. 

Facebook
Twitter
LinkedIn
Imprimer
Ayoub Bahroun
Ayoub Bahroun

La positivité est Contagieuse, partage la !