La Tunisie : premier pays à standardiser la production de la poudre de dattes

La Tunisie : premier pays à standardiser la production de la poudre de dattes

La Tunisie : premier pays à standardiser la production de la poudre de dattes

Le mois dernier, l’Institut National de la Normalisation et de la Propriété Industrielle (INNORPI) a annoncé la norme tunisienne qui concerne la poudre de dattes étant donné la place que prend la Tunisie comme étant l’un des plus grands producteurs de ce fruit.
 

Les dattes, un atout de l’économie tunisienne

Selon un communiqué, publié ce mardi par l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel, cette norme a pour but d’orienter la production vers une qualité standardisée et optimale de la poudre de dattes.

En effet, ce fruit noble est très demandé au marché international et est officiellement standardisé la première fois par la Tunisie en vue de profiter de toutes ses qualités gustatives et nutritionnelles.


Cette initiative boostera davantage les exportations tunisiennes produits provenant des dattes, qui, malgré la situation économique mondiale, continuent à enregistrer hausse considérable. 

Une norme délicatement mise au point

Le Ministère de l’Industrie, l’INNORPI, le Groupement interprofessionnel des dattes, le Centre Technique de l’Agroalimentaire ainsi que les principaux laboratoires et les entreprises de dérivés de dattes ont anticipé ce projet il y a une année afin de préparer les normes.


Cette nouvelle norme met les spécifications techniques en relief ainsi que la méthode de sélection de la qualité de la poudre de dattes tunisienne. 

Cette référence officielle détermine les valeurs limites pour chaque paramètre physico-chimique et permet ainsi aux opérateurs tunisiens d’assurer la qualité requise et de garantir ainsi la conformité du produit.

Un support de la situation socio-économique en Tunisie

D’après l’enquête dirigée par « Projet d’accès aux marchés des produits agroalimentaires et de terroir » (PAMPAT), les ventes à l’international représentent l’équivalent de 80% du chiffre d’affaires des entreprises des produits dérivés de dattes en Tunisie.


Pendant ces deux dernières années, les ventes ont augmenté de 20%. En outre, les sociétés de transformation de dattes ont réalisé 3 000 000 dinars d’investissements et ont permis la création de plus de 400 offres d’emplois.


En plus, ce produit a une demande particuliérement haute sur le marché international et surtout en Allemagne, en France et aux États-Unis d’après une étude de marché dirigée par le projet PAMPAT.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Imprimer
Ayoub Bahroun
Ayoub Bahroun

La positivité est Contagieuse, partage la !