La Tunisie regorge de potentiel, elle ne pourra évoluer que grâce à ses jeunes

La Tunisie regorge de potentiel, elle ne pourra évoluer que grâce à ses jeunes

La Tunisie regorge de potentiel, elle ne pourra évoluer que grâce à ses jeunes

C’est ce qu’a affirmé le directeur exécutif du projet “Student 4 Change” Haroun Ouanes lors de son témoignage avec l’équipe Yaluna qui porte sur le projet.

Ce dernier est financé par l’Ambassade des États-Unis et a pour objectif de renforcer la culture de l’entrepreneuriat en Tunisie, essentiellement chez les étudiants pour les encourager à lancer leurs propres projets dans le centre de Tunis. 

Cette interview vise à souligner le déroulé du projet “Student 4 change” 

D’où vient l’idée du projet “Student 4 Change” ?

En janvier 2019… le rêve a commencé avec les membres de l’association Jeunes Leaders, nous étions convaincus que nous devions faire quelque chose pour aider les jeunes entrepreneurs qui sont pleins d’idées et veulent les concrétiser.

Du coup, on a décidé de se lancer dans un projet qui concerne les étudiants, l’idée réside d’encourager ces jeunes, leur préparer un terrain favorable et les fournir avec tous les moyens nécessaires pour concrétiser leurs idées de projet. 

Quel est le rôle de l’Etat ? 

 L’État nous a énormément aidés, En effet, ses agents étaient à l’écoute et toujours présents pour encourager les jeunes entrepreneurs.

Les agents de l’État étaient très coopératifs et ont tendu généreusement la main pour épauler les étudiants.

Il faut admettre, qu’une partie de notre objectif était de briser la glace entre les jeunes entrepreneurs et l’État et je vois qu’on a réussi à le faire.

Qui sont vos partenaires ? 

Le centre d’affaire, Espace Entreprendre ANETI, UTICA, La Connect,  Ministère de la femme, ministère du Développement, le pole technologique, délégué traditionnel de l’industrie

Quels sont les obstacles rencontrés ? 

L’un des obstacles était le fait de réussir à discerner la personne sérieuse du non-sérieuse. 

Pour faire face à ce problème on a préparé un processus de sélection intelligent ;  à travers des questions difficiles pour les étudiants tels que des questions psychologiques et des interviews avec des membres du jury…

Qui a apporté de l’aide à ce projet ? 

Plusieurs sont qui ont contribué à l’aide :

Je commence par les bénéficiaires du programme qui ont entrainé de l’aide grâce à leur créativité, ils présentaient une source d’inspiration énorme.

De même, les coachs se sont montrés très compréhensifs, flexibles et à la hauteur de nos attentes.

Je remercie par la même occasion, nos partenaires institutionnels, nos bailleurs de fonds et nos 8 partenaires.

Quels sont les moments marquants pendant cette l’aventure ?

Je garde en tête deux moments marquants

Le premier jour de la première formation à l’hôtel, un moment stressant, mais magique qui date le commencement de l’aventure.

Et, la cérémonie de clôture, c’était un moment assez intéressant de voir mes jeunes lancent leurs propres projets, je suis tellement fier.

En quelle phase est-il le projet ?

Il est en phase de post création, nous sommes en train de faire des formations aux jeunes entrepreneurs en Gestion du temps, Management, Management des RH, management de l’équipe et leadership. 

De même, ils bénéficient d’un accompagnement personnalisé pour le développement de leurs projets.

Dans la prochaine étape, on compte offrir des formations en marketing digital et parallèlement faire des visites sur place pour entraîner de l’aide en cas de besoin.

Comment jugez-vous cette expérience ?

Quand j’ai commencé l’aventure de “Student 4 Change”, j’étais un simple entrepreneur et j’ai fini l’aventure avec une startup labellisée. 

Je me suis inspirée de ces jeunes entrepreneurs, ils sont parvenus à impacter et à changer mon parcours.

Quel changement envisagez-vous d’entrainer dans la deuxième édition du programme “Student 4 Change” ?

J’envisage d’optimiser le processus et digitaliser les moyens de travail.

De même, on doit accorder plus d’attention au projet innovant et être plus flexible et plus dynamique.

Es-tu optimiste du futur de l’entreprenariat en Tunisie ?

Je suis optimiste pour le futur de l’entreprenariat et l’innovation,  on a des compétences cachées qui ne sont pas encore exploitées, nos jeunes sont dotés d’un potentiel énorme. 

Je vois le changement qui va se produire grâce aux jeunes.

Pour résumer, pouvez-vous nous donner 4 conseils pour les jeunes ? 

  • Persévérez.
  • Sortez de votre zone de confort.
  • Si vous possédez une idée innovatrice, tentez de la concrétiser.
  • Apprenez et travaillez dur. 
Facebook
Twitter
LinkedIn
Imprimer
Aziz Chaibi
Aziz Chaibi

La positivité est Contagieuse, partage la !