L’amour platonique, une facette enfouie de l’amour

L’amour platonique, une facette enfouie de l’amour

L’amour platonique, une facette enfouie de l’amour

L’amour est l’une des plus belles choses pouvant être vécues, donnant ainsi aux êtres la teinte de l’humanité. Ce concept a été maintes fois exploité par les philosophes grecques tel que Platon, éponyme du concept de l’amour platonique qui est une extension de sa théorie sur la complexité de l’amour. 

Ce type d’amour, excusé de tout contact charnel et érotisme, est un amour négligé qu’il est essentiel de considérer.

L’amour platonique, qu’est-ce que c’est ?

 L’amour platonique est un amour spirituel liant les âmes et non les corps.

Dans un amour platonique, la spiritualité prend toute la place et aucune relation sexuelle, même si le désir existe, ne s’y mêle. Néanmoins, même sans relation charnelle, l’amour ne manque pas d’intensité et de réciprocité.

Un amour platonique décrit une relation amoureuse sans relation sexuelle pour diverses raisons. Il se réfère le plus souvent à l’amour ou à l’affection que se portent les amis, les membres d’une famille, etc.

L’amour platonique est une face d’entrée à la pluralité :  

Catégoriser et fragmenter l’amour ne serait pas ce qui est de plus rationnel. L’amour est un tout, l’haleine de notre existence. Cependant, mettre en relief l’un des multiples aspects de ce dernier serait au contraire, une valorisation et une découverte de quelque chose de moins apparent.

Les lumières sont projetées sur les relations charnelles sans pour autant tenir compte de l’importance de l’amour dans sa pluralité.

L’exclusion par les médias et la culture :

Les médias d’aujourd’hui, notamment les séries, la télé et les réseaux sociaux ont instauré en notre culture une sorte de sexualisation surdimensionnée de l’amour, le rendant ainsi dans un sens unique. Or l’amour ne se limite pas à une relation entre deux personnes exprimant un désir charnel. L’amour est bien plus vaste, il peut prendre place entre des amis, des frères en dépit de toute forme d’attirance. 

Un amour, quoi qu’il est authentique et naturel, il demeure difficile à exprimer :

Suite à une sexualisation de l’amour, une difficulté d’expression de celui-ci se prononce, à cause d’un malentendu, serait-il ?

Une gêne s’installe notamment chez le genre masculin lors de l’expression de l’amour envers une tierce personne, un amour pas forcément sexuel. Il est même rare d’entendre dire le fameux « je t’aime » à un ami, un frère, une sœur ou même un père. Ce qui a pour conséquence de marginaliser un des plus beaux côtés de la vie. 

En effet, nous pouvons trouver ce qu’on cherche dans une relation amicale ou familiale plutôt que dans d’autres types de relation.

Normaliser l’expression de l’amour, peu importe sa nature, ne serait pas sans bénéfices à l’humanité, qui manque aujourd’hui, plus que jamais ; d’amour plus qu’autre chose.

Relation platonique : abstinence ou authenticité ?

Dans un amour platonique, la chasteté est implacable, et aucune relation physique n’est pratiquée. Ce qui ne conduit pas pour autant à une intensité et une réciprocité moins récurrentes.

Quelques couples choisissent de pratiquer l’amour platonique, pour mêler leurs âmes et découvrir la beauté spirituelle de l’autre avant même la beauté physique. Ce type de relation comporte une dimension bien plus spirituelle sans brouillage des désirs corporels.

Certains voient le choix d’une orientation platonique d’une relation amoureuse comme une pure découverte de l’autre, tandis que d’autres y voient une abstinence et une privation moins que nécessaire. Deux points de vue opposés, mais partageant la même fin : L’amour.

Le but de cet article n’est point de sataniser, de critiquer l’amour charnel ou de promouvoir la chasteté, mais plutôt de mettre la lumière sur une facette de l’amour sous-estimée, dissoute dans la contemporanéité, où l’amour est monopolisé par les relations charnelles et l’érotisme, omniprésents dans notre quotidien. 

Facebook
Twitter
LinkedIn
Imprimer
Ayoub Bahroun
Ayoub Bahroun

La positivité est Contagieuse, partage la !