L’art au service des enjeux féminins : Voix de Femmes, deuxième édition

L’art au service des enjeux féminins : Voix de Femmes, deuxième édition

L’art au service des enjeux féminins : Voix de Femmes, deuxième édition

Est-il temps de changer la façon dont nous soulevons les problèmes des femmes dans la société ? 

Est-il temps de s’adresser aux esprits et aux âmes à travers un morceau de musique, une peinture, une pièce de théâtre ou autre chose ?

L’association “We love Sousse” et ses partenaires ont choisi de nous répondre par le Festival Voix de Femmes, des femmes dont la voix dépasse le théâtre de Sousse pour se répandre dans toute la Tunisie et le monde entier, car l’art est l’essence de tous les peuples puisque « L’art est un langage de l’âme, il ne peut être compris que par l’âme ». 

Ce festival aura donc le pouvoir de mettre nos âmes en contact pour être sensibilisées par les enjeux et les messages que ses organisateurs voulaient transmettre.

We love Sousse : Impact au-delà de la zone géographique 

« We Love Sousse » est une association de jeunes pluridisciplinaires.

À travers des activités culturelles, citoyennes, artistiques et environnementales, elle vise à améliorer le cadre de vie dans la ville de Sousse, mais aussi satisfaire les besoins des populations affectées par des crises sociales, économiques et culturelles.

Ceci est évident pour une association qui est à l’origine du lancement du réseau des associations WE LOVE avec le concours de 10 Associations WE LOVE dans six 6 Pays différents. 

Cette édition est un hommage à la militante tunisienne Lina Ben Mhenni

La Tunisie, le pays de la créativité féministe et de l’excellence scientifique chez les Tunisiennes, un pays où les femmes se battent chaque jour pour faire leurs preuves et réaliser leurs ambitions. 

C’est le chemin de la défense des droits qui a commencé avec 3000 ans de civilisation et ce combat se poursuit même si les femmes tunisiennes assument désormais des postes décisionnels.

Ainsi, le Festival Voix de Femmes sera la voix d’artistes, de femmes d’origines diverses, mais leur chemin pourra certainement rencontrer celui des femmes tunisiennes qui ont toutes le même désir de liberté et de jouissance des droits.

Et parlant du combat et du parcours de défense des droits des femmes en particulier et des êtres humains en général, nous mettons sous les feux des projecteurs le nom de la combattante Lina Ben Mhenni , dont le nom restera immortel grâce aux initiatives qu’elle a prises comme celle des livres présents dans les prisons.

Des artistes féminines chantent pour les femmes

Mays Harb 

Chanteuse, dramaturge et cinéaste dans de nombreux pays, elle a joué sur des théâtres syriens, arabes et internationaux : Maroc, Emirats Arabes Unis, Tunisie, Liban, Soudan, Jordanie, Italie, Allemagne et bien d’autres. Elle a également chanté les titres et les bandes originales de nombreuses séries arabes.

Wafa Harbaoui

Guitariste, enseignante à Tunis et à Paris. 

Elle a des projets musicaux en Tunisie et dans de nombreux pays.

Christina Rosmini

Comédienne, chanteuse, danseuse, musicienne et auteure, elle est née à Marseille mais garde ses origines espagnoles, corses et italiennes même lors de sa présence dans des dizaines de festivals internationaux.

La compétition qui aura lieu 

6 projets auront l’occasion de concourir avec des Show Cases devant un jury international officiel.

3 prix seront décernés ainsi que des prix parallèles attribués par des institutions professionnelles partenaires.

Un prix spécial, par l’artiste Français Victor Maxence, sera attribué.

Victor Maxence : la cerise sur le gâteau

Un pianiste qui voyage avec nous à travers la musique et nous emporte à travers des airs romantiques nostalgiques, classiques, jazzy, modernes, mélancoliques. 

Les autres arts présents dans ce festival 

La musique n’est pas apparue seule, mais d’autres artistes s’attacheront à faire entendre la voix des femmes puisque le message est un et les talents sont nombreux. 

En partenariat avec la « Ligue des Plasticiens Tunisiens » et pendant 3 jours, 10 plasticiennes et plasticiens seront invités à un atelier en plein cœur de la Médina. Les fonds collectés financeront des associations qui combattent la violence contre la femme.

Une couverture médiatique au niveau d’un tel festival  

Et parce que les préoccupations des femmes partout dans le monde peuvent être similaires, la couverture médiatique n’est pas seulement de Tunisie, mais d’Algérie, du Maroc, de France…

Ce n’est pas surprenant, car une boite de communication continue d’y travailler en braquant les projecteurs sur ce festival et les artistes engagés en faveur des femmes.

Le programme

Un programme riche avec sept concerts sur quatre soirées de concerts officiels au Théâtre Municipal de Sousse.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Imprimer
Aziz Chaibi
Aziz Chaibi

La positivité est Contagieuse, partage la !