L’art contemporain au service de l’environnement

L’art contemporain au service de l’environnement

L’art contemporain au service de l’environnement

Mohsen Bchir, un jeune artiste contemporain, a choisi l’art pour dénoncer les problèmes environnementaux qui subsistent dans la région. Entre Tunis et Nefza, au cœur du barrage Sidi Barrak, Nous avons suivi de près la réalisation de son projet.

Qui est l’artiste inspirant, Mohsen ?

Ingénieur diplômé de l’INSAT en biologie, Mohsen a étudié les sciences de l’environnement aux États-Unis où il a finalisé son master en beaux-arts.

Spécialisé en photographie et vidéo environnementale et documentaire et aussi passionné de camping, Mohsen a décidé de joindre l’utile à l’agréable et mettre ses compétences au service des problématiques liées à l’environnement. 

Il a découvert le barrage de Nefza lors d’un camping où il s’est rapproché des habitants dans l’entourage du centre de camping. Grâce à ses échanges, il  s’est rendu compte que la région qui regorge de ressources naturelles et plus précisément en eau n’ont pas accès à l’eau potable. Une problématique d’une grande envergure puis le Barrage de Sidi Barrak est le plus grand barrage en Tunisie en termes de capacité utile et quand on constate que les habitants qui vivent au bord du barrage ont parfois accès à l’eau potable seulement six heures toutes les trois semaines on se rend compte que ce fait est inadmissible.

Art ou environnement ? Pourquoi pas les deux :

En partant de ce fait Mohsen a décidé de consacrer plus de temps et d’énergie et de s’engager pour faire parler de cette problématique à travers ses champs de compétences. En effet, il a choisi l’art comme outil pour impacter le plus possible.

Face à cette problématique le jeune engagé s’est trouvé en manque de moyen pour agir et atteindre ses objectifs et c’est pour cela qu’il s’est tourné vers le programme All-Around cultures pour avoir un appui et financier pour que son impact soit plus percutant. Ce programme est cofinancé par l’Union Européenne et vise à relier par la culture pour un écosystème plus solide. Quant à l’appui logistique, son projet a été soutenu par l’Association tunisienne de la vie sauvage.

Le projet de Mohsen :

Après avoir réussi à trouver l’appui nécessaire l’artiste ingénieur s’est décidé de  développer un outil artistique qui selon lui correspond aux objectifs qu’il vise à atteindre et qui consistent à mettre en avant les problèmes environnementaux par le biais de l’art contemporain.

Le projet consiste à réaliser un photo-documentaire en premier lieu et par la suite à développer une application qui permettra de rendre de cette matière un sujet d’exhibition à travers la technologie de réalité augmentée.

Cette application, développé par Ahmed Jerbi, est une application de réalité augmentée qui se présente comme un outil technologique pour permettre au public qui verra la série de photos de porter un casque et d’orienter le smartphone vers les photos qui, à l’aide de cette application, pourra faire une reconnaissance pour diffuser une piste-son qui accompagne la photo et regroupe tous les éléments sonores qui racontent l’histoire du sujet en question. Ainsi le public de l’exhibition pourra profiter d’une expérience immersive.

Nous avons suivi de plus près cette expérience et réalisé un reportage sur cet artiste contemporain qui à travers l’art vise à résoudre les problèmes environnementaux qui touchent le pays.

Vous pouvez regarder l’intégralité de ce reportage sur notre page Facebook en cliquant sur ce lien :
https://www.facebook.com/yaluna.tn/videos/1075988439918909

Facebook
Twitter
LinkedIn
Imprimer
Aziz Chaibi
Aziz Chaibi
Cofondateur et Manager chez Yaluna

La positivité est Contagieuse, partage la !