Le Bac Sport et « El Dakhla » – une tradition dans les lycées tunisiens qui fait réagir le public

Le Bac Sport et « El Dakhla » – une tradition dans les lycées tunisiens qui fait réagir le public

Le Bac Sport et « El Dakhla » – une tradition dans les lycées tunisiens qui fait réagir le public

Le Bac Sport ? On l’attendait depuis qu’on a mis les pieds dans le lycée. Parfois, il paraissait pour certains plus important que l’année du baccalauréat elle-même. Qui parmi nous pourrait oublier le jour de son Bac Sport ?

Pourquoi toute cette attention accordée à ce jour-ci ?

Le Bac Sport marque le début des épreuves du baccalauréat. Les étudiants préparent leurs enchaînements en gymnastique en amont et s’entraînent pour avoir une bonne endurance et une meilleure performance le jour J. Le cortège fait son départ du lycée après une séance photo pour garder des traces des souvenirs créés en ce jour spécial. Une fois parti, on ne voit plus que des jeunes ados sur les toits des voitures chanter et apprécier l’instant.

À l’arrivée, l’adrénaline remonte comme si notre avenir se jouait dans les deux prochaines heures. Les parents, quant à eux, sont à l’extérieur et se mettent à prier pour leurs enfants. Les épreuves commencent. Certaines se passent comme prévu, d’autres pas. Mais, aujourd’hui, l’essentiel n’est pas de les réussir à la perfection. Aujourd’hui, le but, c’est d’apprécier ce petit moment qui ne se répétera jamais : un moment où les émotions se mélangent entre l’excitation et la peur, où les souvenirs de 4 ans de lycée remontent, où tout ce qu’on a vécu dans cette institution apparaît à la surface…

Le jour du Bac Sport est souvent associé à « El Dakhla » :

« El Dakhla » est une tradition dans les lycées tunisiens qui remontent à des décennies. Il s’agit généralement d’une célébration organisée par les élèves qui consiste à déployer des banderoles dans la cour du lycée accompagnées de flammes, de fumigènes et de chants. Cette tradition est inspirée des manifestations sportives qu’on voit généralement chez les Ultras dans les virages de tous les sports et en particulier le football en Tunisie. 

Souvent, cette pratique est critiquée pour l’argent dépensé, l’effort consacré au détriment des études et des dangers qu’elle pourrait engendrer (Il  est vrai qu’on voit des accidents chaque année). Mais parfois, l’inspiration est beaucoup plus profonde. En effet, certaines banderoles reflètent quelquefois des messages politiques et sociaux. L’affaire palestinienne est souvent évoquée dans certains lycées. D’autres focalisent leurs efforts sur des scandales ou des affaires publiques qui n’ont pas encore été résolues jusqu’à ce jour. Tout se passe à travers une œuvre artistique réalisée par les élèves qui vise, à travers ses messages d’indignation, le système éducatif ou certaines pratiques de l’Etat. Des hommages sont souvent rendus durant « El Dakhla », que ce soit pour des personnalités publiques, pour nos soldats de l’armée ou sur des affaires à grande ampleur. C’est l’occasion aussi pour les élèves de se vanter devant les autres lycées et mettre en valeur l’histoire de leur institution.

Afin d’éviter les dangers que cette tradition pourrait provoquer, certaines administrations ont pris conscience de l’importance de cette pratique chez les élèves et ont consacré des efforts dans l’organisation de cette manifestation plutôt que d’essayer de lutter contre elle. Les messages rebelles et parfois révolutionnaires des élèves sont essentiels à écouter et à prendre en compte de la part des personnes ou des institutions visées. D’autre part, les élèves doivent être attentifs aux instructions de l’administration et doivent se montrer responsables et conscients des dangers qui pourraient se produire en une fraction de seconde. 

Certains élèves choisissent de consacrer l’argent récolté pour « El Dakhla » pour faire des donations ou s’engagent à rénover leur lycée. Par exemple, cette année, les élèves du Lycée Khemir de Ain Drahem ont décidé de faire des donations aux familles nécessiteuses durant le mois de Ramadan. Ces pratiques sont très appréciées par les parents et le cadre administratif.

Pour conclure, profitez de ce jour de Bac sport. Aujourd’hui, c’est votre jour ! Et il n’y en aura pas d’autres ! Portez-vous bien, faites attention à ne pas gâcher l’ambiance et transformer la joie en tragédie et appréciez l’instant présent ! Nous souhaitons une bonne chance à nos futurs bacheliers, rendez vos professeurs, vos familles et vos amis fiers de vous !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Imprimer
Aziz Hachana
Aziz Hachana

La positivité est Contagieuse, partage la !