Les premières impressions et leurs conséquences sur nos vies

Les premières impressions et leurs conséquences sur nos vies

Les premières impressions et leurs conséquences sur nos vies

Nous avons tous entendu la phrase « Vous n’avez qu’une seule chance de faire une première impression ». Nous savons l’importance de se présenter et d’être au top de notre forme. Les gens ont tendance à se forger une opinion sur quelqu’un la première fois qu’ils rencontrent une personne, et vous n’avez qu’une seule chance de faire une bonne première impression.

Oui, nous le faisons tous ! 

Même si nous ne sommes pas conscients que nous jugeons quelqu’un, nous le sommes. Lorsque vous rencontrez une personne pour la première fois, vous formulez inconsciemment une opinion à son sujet. Vous décidez s’il vaut la peine d’être connu et s’il est digne d’être un ami. C’est la nature humaine.

Mais n’est-ce pas fou que nos premières impressions sur quelqu’un puissent être complètement erronées ? Que se passe-t-il si nous nous trompons ? Et quand les sentiments que nous ressentons à propos d’une personne et l’opinion que nous établissons ne sont pas exacts ?

La première impression qu’on a des gens est-elle toujours celle qui reflète vraiment leur caractère ?

La première impression est fondée sur un préjugé, qui, comme son nom l’indique, consiste à faire un tri préliminaire, donc succinct et complètement arbitraire, sur la personne observée. Ce tri, se base uniquement sur des expériences passées teintées par l’objectivité de l’humeur du moment. 

L’intuition n’est pas rationnelle, mais ressentie spontanément. On a fait d’elle un sixième sens qui semble plus développé d’une personne à une autre. Il s’agit de sensations éprouvées, que cette décision est la bonne ou que cette personne est bien, sans pour autant avoir de preuves tangibles ou même avoir pris rationnellement le temps de réfléchir sur le sujet.

Vous pouvez rencontrer une personne le jour où elle perd un parent qu’elle aimait ou le jour où elle a gagné un match, votre impression de la personne ne sera pas la même, en particulier, s’il n’y a pas de raison qu’on vous explique son attitude. 

Vous pouvez facilement vous tromper. Une personne peut paraître intimidée et renfermée la première fois qu’elle vous voit et très ouverte et dynamique une fois qu’elle décide de vous faire confiance. 

La première impression reflète rarement le vrai caractère des gens, Il est toujours possible de se tromper. Il ne faut jamais se presser pour mettre les gens dans une petite cage avec une étiquette.

Parfois, la première impression est la bonne, c’est ce que vous avez déterminé d’avance sans aucune base réelle sur la manière de comment votre futur comportement sera avec la personne et quelle trajectoire votre relation va suivre tout simplement. Votre subconscient mettra tout en place pour que la relation avec la personne suive votre première impression. C’est le schéma de vos sympathies et antipathies. C’est absurde. Car à travers la première impression, vous bâtissez vos attentes de ce que la suite va prendre, ainsi vous serez ouvert ou pas ouvert à la personne, vous allez l’accepter ou pas, patient ou non, vous allez accepter ses blagues ou pas, ses faux pas ou pas pour être assez compréhensif avec elle, etc.. 

Point de vue scientifique :

En 1973, Margaret M. Clifford, psychologue américaine spécialisée en psychologie de l’éducation, et Elaine Walster, professeur de psychologie et de sociologie, démontrent que les instituteurs attendaient davantage des enfants qu’ils jugeaient plus beaux que les autres. Quelques années plus tard, en 1980, Anthony Greenwald, professeur de psychologie à l’Université de Washington, rapporte que les individus sont peu réceptifs aux nouvelles informations qui peuvent modifier leur opinion initiale. Les recherches suivantes abondent dans ce sens.

Les nouvelles études présentées lors de la 15ᵉ conférence de la société de psychologie de la personnalité et sociale à Austin, Texas, confirment que le comportement non verbal fournit beaucoup d’informations à l’observateur : « les premières impressions permettent de caractériser une personne à partir de traits marquants qui influencent la construction, dans notre esprit, d’une personnalité entière » affirme Gustave Nicolas-Fischer, psychologue et professeur à l’université de Montréal et de Genève.

Une étude américaine illustre la subjectivité des premières impressions et leur impact sur le comportement. Dans cette expérience, des participants ont observé des photos de femmes et devaient juger leur personnalité. Un mois plus tard, ils se rencontraient. L’étude montre que la première impression basée sur la photo prédit de façon exacte le ressenti du participant lorsqu’il est face à la personne photographiée. L’une des auteurs de l’étude, Vivian Zayas de l’Université de Cornell, assure « que les jugements positifs ne changeaient pas, même après avoir obtenu plus d’informations lors d’une rencontre en chair et os ».

« Nos perceptions sont déterminées par une catégorisation basée sur des modèles culturels de représentation, comme les préjugés et les stéréotypes », explique Gustave-Nicolas Fischer. Cette classification nous permet d’appréhender le monde sans nous laisser surprendre. Mais ces premières impressions, biaisées, peuvent aussi créer des attentes, de l’espérance voire des déceptions dans certains cas comme les sites de rencontres sur internet.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Imprimer
Balkiss Hadoussa
Balkiss Hadoussa

La positivité est Contagieuse, partage la !