Les réseaux sociaux : influencent-ils la prise des grandes décisions en Tunisie ?

Les réseaux sociaux : influencent-ils la prise des grandes décisions en Tunisie ?

Les réseaux sociaux : influencent-ils la prise des grandes décisions en Tunisie ?

Il est peut-être insensé de le dire, mais la réalité est que les grandes décisions dans notre pays, qu’elles soient à l’échelle politique, culturelle ou sportive, découlent des réseaux sociaux. 

Pourquoi tant de fake news sur nos réseaux sociaux ?

C’est décevant de dire que de nos jours les pages Facebook, qu’elles soient fake ou vraies, influencent les internautes tunisiens qui se laissent guider par les fake news et participent à la propagation de l’information sans effectuer des vérifications dans des sources fiables. Personne ne peut nier que le peuple tunisien est toujours mené par ses émotions et influencé par une sorte de populisme devenu très répandu après la révolution. Privés de tout esprit cartésien ou une logique d’analyse claire et basée sur la critique des faits, certains croient tout ce qu’on leur distribue comme information sans aucune hésitation. Pire encore, ils la partagent et lui rajoutent une petite part de crédibilité. 

Comment est-il possible que les preneurs de décisions soient influencés par les réseaux sociaux ?

Nos dirigeants d’aujourd’hui, avec une majorité dépourvue de tout esprit de leadership et de savoir-faire, basent leurs décisions sur les avis donnés sur Facebook. Les personnalités publiques ont toujours cette obsession d’acquérir l’amour des fans, le support du peuple et la confiance des citoyens. En une phrase : un besoin de plus de personnes de « leur côté », peu importe qu’elles soient cultivées, qu’elles aient un vrai sens d’analyse ou qu’elles soient professionnelles du domaine. Pour ce faire, nulle solution n’est meilleure que de suivre ce qui se passe sur les réseaux sociaux. Bien sûr ! Puisqu’un simple scroll dans l’accueil de Facebook permet de connaître l’orientation de l’opinion globale. Puisque le fait de suivre à la lettre ce qu’a dit monsieur X dans un commentaire sur une page non fiable va apporter tant de fans et de supporters. Oui, les preneurs de décisions, une majorité pour ne pas dire tous, engagent des équipes pour suivre des commentaires insensés dans des pages qu’ils ont créées eux-mêmes pour propager leurs idéologies.

Le fait y est, que pourrait-on faire face à cette irresponsabilité ?

Faisant partie de ce peuple tunisien, nous devons faire attention à ce qui est dit sur les réseaux sociaux, par qui et à quel moment. Il faut s’armer avec un esprit d’analyse de l’information, avoir le réflexe de faire des vérifications dans d’autres sites ou médias fiables. Ne faisons pas attention aux commentaires des personnes (qui n’existent même pas parfois, que des faux profils) irresponsables qui essayent de détourner les avis des internautes par des slogans populistes. Pour vous, les politiciens ou personnages publics, il est impératif que vous arrêtiez de prendre des décisions à chaud ou orienter l’opinion publique sous prétexte que c’est ce que le « public veut ». C’est totalement erroné ! Le public, vous le trouverez dans les rues, dans les salles de théâtres, dans les médias, dans les universités, dans les bureaux de vote, etc. Vous ne le trouverez pas dans un lieu virtuel ou chacun peut inventer son histoire. En ayant recours à cette pratique, vous perdez votre crédibilité et de cette manière-là vient la crise de confiance entre le gouverneur et le peuple.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Imprimer
Aziz Hachana
Aziz Hachana

La positivité est Contagieuse, partage la !