fbpx

Les standards de beauté au fil du temps : un idéal inatteignable

Les standards de beauté au fil du temps : un idéal inatteignable

Les standards de beauté au fil du temps : un idéal inatteignable

On a souvent tendance à entendre cette phrase qui dit que “La beauté est dans les yeux de celui qui la regarde”, signifiant ainsi que les normes de beauté sont un concept inexistant et qu’elle est créé par chaque observateur selon ses préférences.

La réalité n’est malheureusement pas aussi simple, puisque les standards de beauté existent depuis plusieurs siècles et continuent, jusqu’à nos jours, d’être une préoccupation surtout pour les femmes.

La beauté féminine d’une époque à l’autre

Le corps humain et notamment celui de la femme a été longuement critiqué, faisant l’objet de nombreuses attentes qui tournent autour d’un modèle “parfait” qui doit être suivi et recréé. 

Les standards de beauté féminine traversent les époques et oscillent entre différents idéaux. 

Ces idéaux, qui incluent la forme du corps féminin, varient d’une époque à une autre et sont dictés surtout par la culture et la religion. Chaque période a ses normes propres à elle.

Au tout début de l’humanité, à l’époque de la préhistoire, les critères de beauté étaient synonymes de fécondité et de survie.

Pendant la période de l’Antiquité, les standards de beauté se révèlent très proches des normes qu’on aperçoit aujourd’hui. La reine Néfertiti faisait, à cette époque-là, un culte de la personnalité. Elle était représentée comme étant une déesse de la beauté, élancée, mince et musclée.

Le Moyen Âge répond à des standards obéissant aux règles du christianisme et valorise la pureté et une peau très pâle semblable à la vierge Marie. Le maquillage, à cette époque-là, n’était pas de mise. En revanche, le naturel et la taille fine primaient.

Puis progressivement, et avec l’émergence des médias, des concours de beauté et les publicités, la forme du corps s’est sculptée un idéal plus au moins mince et des formes parfaitement galbées. La mode est alors au maquillage, aux cheveux longs et à toute intervention chirurgicale qui aide les femmes à se sentir incluses et confiantes.

Les dessous de la beauté 

Préoccupées par leurs images devant les autres, certaines femmes se rivalisent entre elles pour paraitre “la plus belle”, ou plutôt celle qui répond le plus aux normes de beauté imposées par les stars de télé-réalité, les médias ou parfois même des individus qui donnent leurs avis sur l’apparence d’une quelconque femme. 

Pour cela, plusieurs femmes ont recours aux régimes parfois très forcés et à la chirurgie esthétique.

Ces pratiques ne demeurent pas sans risques mais bien au contraire. Les impacts sociaux et sanitaires sont multiples : perte d’estime de soi, anorexie, troubles du comportement alimentaire…

De plus, plusieurs cas de décès sont à l’origine d’interventions de chirurgie esthétique ou de complications post-opératoires.

Pourquoi s’infliger autant de mal, seulement pour avoir une image corporelle stéréotypée et essayer à tout prix de ressembler à un idéal éphémère, qui change d’une année à l’autre mais qui garde derrière lui des conséquences physiques et morales irréparables.

Il est important de s’accepter soi-même, quelque soit l’apparence, car tout est dans la confiance et l’acceptation et non pas dans la beauté qui ne durera jamais.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Imprimer
Ines Ben Abdelhafidh
Ines Ben Abdelhafidh

La positivité est Contagieuse, partage la !