Pour la 1ère fois en Tunisie, des femmes peuvent obtenir un congé payé en cas de règles douloureuses 

Pour la 1ère fois en Tunisie, des femmes peuvent obtenir un congé payé en cas de règles douloureuses 

Pour la 1ère fois en Tunisie, des femmes peuvent obtenir un congé payé en cas de règles douloureuses 

Les règles douloureuses, un cauchemar pour plusieurs femmes : 

Les douleurs menstruelles touchent de 50 % à 80 % des femmes fécondes, selon le groupe d’âge. Même en ayant d’atroces douleurs, les femmes sont quand même obligées d’aller travailler. Elles ne sont d’ailleurs pas prises au sérieux quand elles en parlent. On reproche à la gente féminine d’en faire trop et de constamment se plaindre. 

Or, la science l’a bien démontré : des règles douloureuses, plusieurs femmes en souffrent et il s’agit bel et bien d’un véritable cauchemar ! 

L’initiative de Wallah We Can, une initiative à saluer : 

Wallah We Can, une fondation tunisienne à but non lucratif qui œuvre pour l’enfance et l’éducation en Tunisie, a pris une position bien claire : les femmes avec des règles douloureuses doivent se reposer au lieu d’aller travailler. 

Wallah We Can permettra aux femmes avec des règles douloureuses de prendre un congé payé allant de un à trois jours par mois. C’est d’ailleurs en 2022 que cette brillante initiative va débuter. 

Il s’agit non seulement d’une initiative qui permettra aux femmes d’être plus à l’aise dans leur travail mais qui aura également des répercussions positives sur la productivité globale du travail. 

Des initiatives pareilles méritent d’être amplement saluées. On espère que cette bienveillance sera contagieuse auprès de l’ensemble des organisations et des entreprises de notre pays.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Imprimer
Kenza Feki
Kenza Feki

La positivité est Contagieuse, partage la !