Pour la gloire du drapeau et sa fierté

Pour la gloire du drapeau et sa fierté

Pour la gloire du drapeau et sa fierté

Un pays est plus qu’un simple territoire géographique. Un pays va au-delà des frontières. Un pays défie tout cadre temporel et spatial.

Un amour éternel :

Au moment de la naissance, la seule chose qui vous est attribuée avant votre nom et prénom, c’est votre nationalité : Le pays où vous avez ouvert les yeux une première fois. Et vous passez toute votre vie à vous battre pour cette identité, à faire des sacrifices pour l’honorer, et à travailler dur pour lever haut ce drapeau. Peut-on guérir de cet amour pour le pays ? Peut-on arrêter de penser à sa fierté ? Jamais. Souvenez-vous de tous ces soldats qui se sont sacrifiés pour défendre leurs couleurs. Pensez à tous ceux qui étaient torturés pour cacher des secrets d’État. C’est plus qu’une question d’amour, c’est une question d’honneur et de passion. Un pays est une histoire de civilisations et de culture, de générations qui se sont succédé en se combattant pour sa prospérité et son développement.

Hez rassek, rak TOUNSI :

Des berbères aux phéniciens, des romains aux arabo-musulmans, des ottomans aux tunisiens, notre terre a connu de nombreuses civilisations depuis environ 3000 ans. Des femmes et des hommes se sont battus pour son indépendance, pour affirmer sa souveraineté, pour crier haut et fort que ce pays est le nôtre et qu’on est prêt à tout donner pour lui. Nous oublions parfois que la Tunisie est riche par ses monuments historiques et par ses ressources naturelles. Qui parmi ses visiteurs n’est pas tombé amoureux des ruelles de Sidi Bou Saïd, des plages de Kélibia, des oasis de Tozeur, des beaux paysages ruraux de Jendouba et la douceur de Djerba ? Nous devons en être fiers.

Ce petit pays a impressionné le monde entier à plusieurs reprises. Première femme musulmane du monde arabe à exercer comme médecin ? Tunisienne. Premier pays arabe à annulant l’esclavage ? La Tunisie. Premier pays du Moyen-Orient à embrasser la démocratie et à respirer la liberté ? La Tunisie. Première nation à remporter un match en coupe du monde de football ? Ne cherchez pas loin, c’est la Tunisie. Comment osent certains souhaiter quitter ce pays à tout jamais ? Comment certains osent le haïr ? Quelle aurait été la réaction d’Ibn Khaldoun, Chebbi, Hached, Bourguiba, eux qui ont battu la gloire de ce pays, face à des propos pareils ? 

Tunisien pour toujours et à jamais :

Oui, cela nous arrive de critiquer les décisions de son état et les conditions misérables dans lesquelles on peut se trouver quand on est en Tunisie. Oui, cela nous arrive de la quitter pour aller chercher de meilleures conditions de travail ou d’éducation. Mais le sang qui coule nos veines est un mix de rouge et de blanc dans lequel nagent des étoiles et des croissants. Si on est resté, c’est parce qu’on y croit, parce qu’on ne peut se séparer de notre amour. Si on l’a quitté, c’est pour faire sortir le meilleur de nous-même à notre retour, quand on sera plus mature et prêt à donner de soi-même pour changer, pour garder notre trace, et pour l’honorer en étant un ambassadeur à l’étranger. Et nombreux sont ces scientifiques, ces artistes et ces diplomates qui ont hissé haut le drapeau après avoir réalisé quoi que ce soit. 

Les critiques ne sont que témoins de l’amour qu’on possède à l’égard de ce pays. Nous voulons voir ce drapeau flotter très haut, par-dessus les pays du monde entier. Même ces jeunes, qui risquent leurs vies en traversant les frontières maritimes sous la lune, sont des victimes d’échecs successifs de gouvernance, mais en aucun cas les victimes d’un pays dont ses ancêtres se sont battus dur pour avoir son indépendance. Ils restent attachés à cette terre comme personne ne l’était. Et comme toute personne qui a quitté ce pays en quête de meilleures conditions, ils rêveront jour de nuit d’y retourner et d’embrasser cette terre magique. Il suffit de regarder la passion dans les yeux de ses jeunes dans les cafés et dans les rues quand les aigles de Carthage parviennent à remporter une rencontre.

En conclusion, nous serons toujours guidés par l’histoire et l’espoir. Il y aura toujours une fenêtre pour la prospérité et vers un avenir meilleur. N’arrêtons jamais d’aimer ce pays, de le défendre, de se battre pour lui et de se donner corps et âme pour sa fierté. La Tunisie mérite tout ce qu’il y a de mieux qu’on peut lui donner. En un mot, tu es le seul amour pour lequel on peut aller jusqu’à la mort.

 انت الحب الاول والاخير !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Imprimer
Aziz Hachana
Aziz Hachana

La positivité est Contagieuse, partage la !