Que faire des eaux usées ? Enactus INAT vous propose des alternatives à travers Waterose

Que faire des eaux usées ? Enactus INAT vous propose des alternatives à travers Waterose

Que faire des eaux usées ? Enactus INAT vous propose des alternatives à travers Waterose

Nous nous sommes contentés depuis longtemps d’une agriculture classique dans les zones rurales. L’absence d’innovation a rendu ce métier très monotone alors qu’il est au cœur des enjeux sociaux et économiques. 

Contexte :

La réutilisation des eaux traitées en irrigation, par le recours aux ressources non conventionnelles dont les eaux usées traitées, vise à préserver les ressources limitées en eau de notre pays. Malheureusement, ces ressources riches en sels minéraux ne sont pas exploitées comme il se doit à la STEP de Kantarat Bizerte, malgré leur bonne qualité.

Enactus INAT sur le coup à travers le projet Waterose :

Waterose est un projet sur lequel travaille Enactus INAT en partenariat avec l’ONAS qui a pour mission d’assurer la gestion du secteur de l’assainissement, GDA Sidi Amor qui est un incubateur de projets visant à améliorer les ressources naturelles, et CRDA Ariana qui a pour objectif de promouvoir le secteur de l’agriculture. Le but principal de ce projet est de valoriser les eaux usées traitées à travers l’amélioration du processus de traitement et la mise en place d’un système de raccordement assurant l’accessibilité à ces eaux aux agriculteurs de la région de Kantarat Bizerte. 

Ce projet a été mis en place après une longue réflexion accompagnée de plusieurs discussions et sorties sur terrain sous l’encadrement du professeur Mr. Ergaieg spécialiste en qualité de l’eau et assainissement.

De l’autre côté, on peut assister à l’évènement Waterose for change qui est une opportunité annuelle de médiatisation pour le projet visant à accentuer les problèmes d’irrigation et la compétition en eau entre le secteur agricole et les différents secteurs en Tunisie. 

Ce projet présente une occasion en or pour former les futures Enactors au domaine de la floriculture. Notre pays pourra également bénéficier d’un potentiel important de la croissance des surfaces utilisées pour plantation malgré les coûts d’investissement qui sont assez élevés et les résultats qui ne sont pas instantanés. Par ailleurs, les jeunes étudiants bénéficient d’un encadrement de haute qualité de la part des spécialistes au sein de l’INAT. 

Horizons pour de tels projets ?

Il existe de nombreuses opportunités offertes par l’APIA pour l’incubation de projets innovants. Cela va sans dire qu’il y a une possibilité d’introduire d’autres variétés qui peuvent être exploitables dans des domaines industriels divers tels que le textile avec une possibilité de développer une plateforme en ligne ayant pour rôle de faciliter la vente des produits. Sur le long terme, il faudra commencer à travailler dès maintenant à convaincre le consommateur, qui répugne à cette heure-ci les produits provenant des eaux usées, par les enjeux derrière ces projets d’un côté ainsi que les responsables politiques de l’autre qui ne doivent accélérer leur avancement.

Concernant le projet Waterose, il est important de noter que ce projet était vainqueur dans la poule espoir de la compétition FAO (early stage competition) organisée par Enactus Tunisie pour avoir été meilleure solution/idée à une problématique assez répandue et sera présenté à Dubaï en février par les membres de l’équipe.

Actuellement, il a achevé la phase pilot Step 1 et il est mis en œuvre vis-à-vis la phase PilotStep 2.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Imprimer
Aziz Hachana
Aziz Hachana

La positivité est Contagieuse, partage la !