« Safe Generation  » : Le mouvement prometteur contre les violences sexuelles à l’égard des femmes

« Safe Generation  » : Le mouvement prometteur contre les violences sexuelles à l’égard des femmes

« Safe Generation  » : Le mouvement prometteur contre les violences sexuelles à l’égard des femmes

Organisée par L’Association Féministe et Culturelle de développement Tanit, la deuxième édition du projet « Safe Generation » se tiendra du 13 au 23 mars 2022 au Lycée Secondaire Fattouma Bourguiba et au Lycée Pilote de Monastir. 

Ce projet, d’une ampleur importante, est financé par l’Organisation de coopération et de développement économiques, en partenariat avec le Ministère de l’Education et la Délégation régionale pour l’éducation de Monastir.

 « Safe Generation » offre un espace de sécurité et d’intimité aux élèves en présence de psychologues spécialisés, et leur assure une écoute continue et un suivi gratuit au complet. Et ce, dans le but de concrétiser le principe de l’égalité entre les sexes et l’égalité des chances, ainsi que la sensibilisation à la santé mentale, 

Ce projet implique toutes les parties à savoir : les directeur.ices des établissements secondaires, les cadres administratifs et les professeur.e.s…  En étant le premier incubateur de la future génération, dans un programme de formation incluant le domaine juridique et les principaux soins psychologiques primaires.

Le but étant de sensibiliser tout le cadre, ainsi que la jeunesse, aux conséquences psychologiques des crimes de violences sexuelles et à mettre en lumière les lois contre la violence à l’égard des femmes ( Loi 58 de 2017).

Dans le programme de « Safe Generation », des tables rondes sont aussi prévues incluant une diversité considérable de la société ainsi que des ateliers d’art-thérapie théâtrale pour les élèves. 

Il est également à noter qu’un  comité de coordination féministe des élèves inscrits au Lycée Secondaire Fattouma Bourguiba, au Lycée Pilote de Monastir et des participant.e.s au projet, sera lancé lors de la clôture de l’événement. Un comité éducatif, social et culturel, conçu dans le but de lutter contre les crimes de violence scolaires.

 La formation des femmes et des allié.e.s féministes engagé.e.s et souteneur.e.s des principes de l’égalité complète et réelle des sexes, militant.e.s pour la sensibilisation à la santé mentale et qui « ne tolèrent jamais la violence faite aux femmes et aux filles dans les milieux scolaires et au-delà.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Imprimer
Ayoub Bahroun
Ayoub Bahroun

La positivité est Contagieuse, partage la !