Salah Al-Din Al-Amami, spécialiste agricole présent sur le nouveau billet de 5 dinars

Salah Al-Din Al-Amami, spécialiste agricole présent sur le nouveau billet de 5 dinars

Salah Al-Din Al-Amami, spécialiste agricole présent sur le nouveau billet de 5 dinars

Un ingénieur tunisien a donné à son amphithéâtre à l’Institut National des Sciences Agronomiques de Tunis le nom de Salah Al-Din Al-Amami.

Mais qui est donc Salah Al-Din Al-Amami, personnage présent sur le nouveau billet de 5 dinars ?

Salah El-Din El-Amami est né le 20 janvier 1936 à Sfax, région originelle de Meknassi. 

En 1957, il obtient son baccalauréat en mathématiques à l’Institut de Malé et en 1956, il obtient un diplôme d’études arabes à l’Institut Sadiki. 

Il a passé les années 1958 et 1959 à étudier en classe préparatoire à Bordeaux afin d’intégrer les écoles supérieures d’agriculture ce qui lui a permis en 1959 de gagner sa place au sein de l’Institut National d’Agriculture de Paris de 1959 à 1962. Suite à cela, il obtient un diplôme « ingénieur agronome » avec une spécialisation dans le domaine du « bioclimat ».

Après son retour de France en 1962, Salah al-Din al-Amami intègre l’Institut National Tunisien de la Recherche Agronomique au rang de premier ingénieur et y travaille pendant deux ans (1962 – 1964) jusqu’à ce qu’il soit nommé en 1964 directeur du Laboratoire Bioclimat.

Parallèlement, il a travaillé au sein du projet de l’Organisation des Nations Unies en tant que représentant tunisien pour l’Alimentation et l’Agriculture dénommé Planification Intégrée pour la Tunisie Centrale.

En 1971, Salah al-Din al-Amami a été promu au rang d’ingénieur en chef, puis en 1974, il a été nommé directeur du Centre de recherche en génie rural.

Quelles ont été ses recherches ?

Son activité scientifique se situe dans le domaine de la recherche agronomique

Salah al-Din al-Amami était connu pour sa spécialisation dans les problèmes agricoles des zones arides et semi-arides, en particulier les domaines de l’économie plus précisément l’utilisation de l’eau ainsi que l’amélioration de l’efficacité des techniques d’irrigation et l’utilisation de l’eau salée dans l’agriculture. 

Les recherches menées par Salah El-Din El-Amami au début de sa carrière scientifique ont été menées dans le cadre des travaux de l’Institut National de la Recherche Agronomique de Tunisie, où elles ont couvert divers secteurs agricoles, notamment ceux liés à la Méditerranée et aux régions arides. En particulier les intérêts suivants ont été mis en évidence :

  • Évaporation et transpiration
  • Économie dans l’utilisation de l’eau
  • Zones sèches et préparation des oasis
  • L’introduction de la culture du coton en Tunisie
  • Amélioration du rendement des agrumes
  • L’utilisation d’eau salée pour l’irrigation
  • Économie dans l’utilisation de l’eau d’irrigation
  • Contrôle des eaux de ruissellement

Les contributions de Salah al-Din al-Amami :

Salah al-Din al-Amami était connu pour ses diverses participations à de nombreux comités et projets liés à l’agriculture et au développement agricole. Grâce à sa participation, il a su relever le pays à une époque où il avait cruellement besoin de l’expertise tunisienne.

Il a également eu une participation constructive à divers comités consultatifs, notamment ceux liés à l’élaboration des plans de développement.

Il existe de nombreux domaines scientifiques sur lesquels Salah al-Din al-Amami a travaillé dans le cadre de la recherche agronomique, mais le domaine de la préparation de l’eau a toujours été au premier plan de ses préoccupations voir sa priorité.

La position de Salah al-Din al-Amami dans le domaine de la préparation de l’eau repose sur une extrapolation globale. A cet égard, Salah al-Din al-Amami a concentré son attention sur les installations hydrauliques traditionnelles en tant que patrimoine culturel compatible avec les données naturelles et les conditions climatiques du pays. Il estime qu’un des gains les plus importants pour lesquels les pays du Maghreb sont devenus célèbres sont les méthodes d’exploitation des eaux.

Un hommage pour un grand scientifique agricole :

Pour rendre hommage à Salah al-Din al-Amami, l’aspect de cet ingénieur agronome spécialisé dans le traitement des terres agricoles des zones arides et sèches est présent sur toutes les feuilles de 5dt, faisant de lui une référence dans ce domaine.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Imprimer
Cyrine Chouchane
Cyrine Chouchane

La positivité est Contagieuse, partage la !