Selon l’enquête “l’étudiant et l’entrepreneuriat dans le centre de la Tunisie” 76% des étudiants envisagent de créer leur propre entreprise.

Selon l’enquête “l’étudiant et l’entrepreneuriat dans le centre de la Tunisie” 76% des étudiants envisagent de créer leur propre entreprise.

Selon l’enquête “l’étudiant et l’entrepreneuriat dans le centre de la Tunisie” 76% des étudiants envisagent de créer leur propre entreprise.

Après une enquête réalisée par le projet “Student 4Change” qui porte sur « L’étudiant et l’entrepreneuriat” dans six gouvernorats dans le centre de la Tunisie qui sont, Sousse, Monastir, Mahdia, Kairouan, Sidi Bouzid et Kasserine et élaborée en 2021 principalement au sein des universités de ces gouvernorats, 76% des étudiants envisagent de créer leur propre entreprise.

Dans le but de mettre l’accent sur l’intention entrepreneuriale des jeunes au sein des universités, 398 étudiants ont répondu à la question : “après l’achèvement de vos études universitaires, envisagez-vous un jour de créer votre propre entreprise ?”.
76% de ces étudiants ont répondu “oui”, 18% ont eu une réponse négative alors que 6% n’avaient pas d’avis.
Parmi les jeunes qui ont manifesté leur envie de créer leur entreprise, 39,7% envisagent de se lancer dans l’entreprenariat 3 à 5 ans après la fin de leurs études.

Selon cette enquête “la majorité des étudiants interrogés sont pour la création de leurs propres projets mais ils préfèrent le faire après trois ou cinq ans de l’obtention de leurs diplômes universitaires. Cette réticence de se lancer tôt dans l’entrepreneuriat est expliquée par plusieurs éléments.”

Des éléments qui ont fait l’objet d’une étude approfondie sur le sujet dans le but de mettre la main sur les causes de cette réticence. une réticence expliquée suite à cette enquête par :

-La priorité des étudiants c’est l’immigration ou la recherche d’un emploi salarié.
-La perception de la création d’entreprise comme étant une action difficile à faire.
-Un manque d’encadrement et d’accompagnement de la part des acteurs de l’environnement socio-économique de l’étudiant (famille, structures d’appui, enseignement, université.. )
-Manque d’engagement des étudiants dans les clubs, les associations au sein ou en dehors de leurs universités.
-Manque d’expérience professionnelle des étudiants.

Après avoir cherché à solutionner cette problématique, cette enquête a cherché à se présenter comme une force de proposition. En effet, la solution suggérée est d’offrir aux étudiants une formation en alternance, une meilleure formation sur les mécanismes de financement et de création d’entreprise ainsi qu’un vis-à-vis administratif unique au sein de l’université qui leur facilite les procédures de création d’entreprise.

Cette enquête est le fruit d’un travail élaboré dans le cadre du projet “Student 4 Change”, un projet réalisé par l’association Jeunes Leaders et financé par l’Ambassade des Etats Unis.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Imprimer
Aziz Chaibi
Aziz Chaibi

La positivité est Contagieuse, partage la !