Une crise alimentaire comme solution à la pénurie du sucre : comment cela-est-il possible?

Une crise alimentaire comme solution à la pénurie du sucre : comment cela-est-il possible?

Une crise alimentaire comme solution à la pénurie du sucre : comment cela-est-il possible?

L’Inde va imposer des restrictions sur l’exportation de sucre afin de protéger ses réserves par précaution et réduire l’inflation, peu après avoir décidé d’interdire les exportations de blé.

Cette mesure ayant encore accentué la flambée des cours dans un contexte de crise agricole mondiale après l’invasion russe en Ukraine puisque ces deux pays sont l’un des greniers du monde et comptent parmi les principaux fournisseurs mondiaux de denrées de base.

Le deuxième producteur et exportateur mondial de sucre après le Brésil va plafonner les exportations de sucre à 10 millions de tonnes pour la campagne de commercialisation qui s’étend d’octobre à septembre, selon un communiqué du ministère de l’Alimentation. Cette décision, qui entre en vigueur le 1er juin, a été prise « en vue de maintenir la disponibilité intérieure et la stabilité des prix pendant la saison sucrière », a-t-il précisé.

Au Brésil, les prix élevés du pétrole incitent l’Etat brésilien à favoriser l’utilisation de la canne à sucre pour produire de l’éthanol au prix devenu plus compétitif. Résultat ? Le sucre disponible à l’exportation au Brésil a diminué de 51% par rapport à 2021, selon le dernier rapport de l’Association Industrielle Nationale.

Le Kirghizstan a interdit le 1er juin d’exporter du sucre lors des six prochains mois, après une mesure similaire du Kazakhstan. Ces pays d’Asie centrale craignent des pénuries et une envolée des prix sur fond de crise agricole mondiale.

Le prix du sucre a fortement augmenté dans ces deux pays dans les semaines après le début de l’invasion de l’Ukraine par Moscou, fin février. Ils ont ensuite fini par se stabiliser, mais le Kazakhstan a annoncé le mois dernier une interdiction d’exportation pour six mois après que des pénuries ont été enregistrées dans certaines régions du pays.

La crise alimentaire comme solution :

Quand on mange trop de sucre, son petit goût agréable peut faire oublier ses dangers. Mais sachez qu’il peut être extrêmement dommageable pour notre santé.

Comment ?

En 2017, des chercheurs de l’Université de Bath ont découvert un lien moléculaire entre les régimes sucrés et les causes de l’Alzheimer. Ils ont découvert aussi qu’un régime sucré entraîne une réaction qui cause des dommages à une enzyme qui permet de réduire l’accumulation de protéines anormales dans le cerveau, une des caractéristiques de la maladie.

En outre, des chercheurs de l’Université Harvard ont suivi des milliers d’adultes américains sur une période de 15 ans et ont découvert que ceux qui consomment plus de 25% de leur apport quotidien en sucre ajouté ont deux fois plus de chance de mourir d’une maladie cardiaque que ceux qui s’en tiennent à 10% ou moins par jour.

Aussi, une alimentation trop riche en sucre va déséquilibrer cette flore intestinale ce qui va d’abord entraîner des problèmes digestifs (gaz, ballonnements). À plus long terme, l’excès de sucre affaiblit notre système immunitaire.

Un sevrage en douceur :

Si l’excès de sucre est nocif pour la santé, se faire plaisir de temps en temps est possible. Le secret ? En apprenant à gérer les quantités, les fréquences de consommation et en veillant à avoir une alimentation saine et variée.

Pour vous détoxiquer et vous sevrer du sucre, pensez à augmenter votre consommation de légumes et à diminuer progressivement vos apports en glucides simples (sodas, bonbons, céréales raffinées).

Facebook
Twitter
LinkedIn
Imprimer
Balkiss Hadoussa
Balkiss Hadoussa

La positivité est Contagieuse, partage la !